Code du travail

 

Une cuisine professionnelles , même en modules transportables, est une unité de production qui met en action des utilisateurs professionnels. Le code du travail doit donc y être respecté.

Mesures à respecter :  spécialement

  • Sols anti- dérapants.
  • Horizontalité des planchers et des dessus d’appareils.
  • Solidité des assises, fondations, solidité des structures des modules.
  •  Eclairage suffisant et calibré.
  • Ventilation pour renouveller l’air vicié.
  • Ergonomie des appareils.
  • Arrêts coup-de poing de coupure générale 400 volts.
  • Présence de vestiaires avec des casiers a double compartiments.
  • Coté habits de ville.
  • Coté habits de cuisine.
  • Présence de sanitaires

Note : une cuisine professionnelle n’est pas un local adapté pour recevoir des travailleurs en fauteuil roulant. Compte tenu de la puissance utilisée, des appareils coupants par nécessité, ou brulants avec des jets de vapeur jusqu’à 300 degrés , ce serait mette en danger la vie d’autrui.

 

Par contre toute salle de restaurant en modules ou non,  l’est par nature. Et les règles d’accessibilités PMR doivent  y être respectées.
La nature des besoins  DE VENTILATION en cuisines professionnelles
L’activité des cuisines professionnelles est génératrice de nuisances qu’il est nécessaire d’éliminer pour obtenir: 

• des conditions d’hygiène maximales pour prévenir les risques de toxi-infections alimentaires collectives,

• des conditions de confort et de sécurité pour le personnel.

Ces nuisances sont principalement dues :

  • aux dégagements de polluants des pianos,
  • aux dégagements calorifiques des matériels,
  • aux rayonnements calorifiques et particulièrement, à l’asymétrie de rayonnement entre les appareils de cuisson et les parois environnantes,
  • à l’hygrométrie ambiante de l’air,
  • aux vitesses d’air induites par un fort taux de renouvellement.

 

La synthèse des critères de confort peut donc s’énoncer schématiquement ainsi :

  • températures comprises entre : 20° C en hiver et 28° C en été gradient vertical inférieur à 3° C/m.
  • hygrométrie relative inférieure à 70 %.
  • vitesse de l’air comprise entre 0,3 et 0,5 m/s.

Voir les prescriptions de conservation des aliments  sur le document général ci-joint.